Quelques mots...


Situation géographique

Corsier-sur-Vevey est l'une des 309 communes du canton de Vaud. Elle est rattachée au district de Riviera - Pays d'Enhaut. Elle est limitrophe avec les communes fribourgeoises de Châtel-St-Denis, Attalens et Remaufens et les communes vaudoises de Vevey, St-Légier, Jongny, Chardonne et Corseaux (ces trois dernières communes forment, avec Corsier-sur-Vevey, le cercle de Corsier). La surface du territoire de Corsier est d'environ 680 ha. De forme allongée notre commune mesure 7.5 km de long sur 1.25 km dans sa plus grande largeur. Le point le plus bas est situé à l'avenue Reller (384 m), tandis que l'altitude maximale est mesurée à La Baume (950 m). Malheureusement, pour quelques centaines de mètres elle ne touche pas le lac Léman.
La situation géographique de Corsier est enviable. En effet elle se trouve à 45 minutes de voiture de l'aéroport de Genève-Cointrin, à 50 minutes de Berne, capitale de la Suisse et à 15 minutes de Lausanne, capitale Olympique et à un jet de pierres de Montreux, ville mondialement connue pour son festival de jazz. Les pieds pratiquement dans l'eau bleue du lac Léman et à quelques kilomètres des pistes de ski, Corsier jouit d'un climat tempéré et agréable. Notre commune connaît également une appréciable activité touristique : nombreux sont les hôtes qui aiment à fréquenter les petits hôtels ou les pintes du village, savourant une qualité de vie jamais démentie. La commune a eu en outre le privilège d'accueillir de nombreux hôtes de marque tout au long de son histoire, le plus célèbre était sans doute Charlie Chaplin, l'inoubliable Charlot, dont la famille vivait au Manoir-de-Ban devenu le Chaplin's World.


Un peu d'histoire

Il est difficile de déterminer avec exactitude depuis quand existe une agglomération à l'emplacement actuel du village. Dénommé Corsiacum au XIIe siècle, nous savons qu'il y a plus d'un millénaire, un sanctuaire était déjà bâti à l'emplacement de l'église actuelle. La Maison de Savoie s'intéressa à cette église romane aux XIVe et XVe siècles; elle en agrandit le choeur et l'embellit de peintures redécouvertes lors de la restauration de 1951, cachées qu'elles furent pendant plusieurs siècles par le badigeonnage des réformateurs bernois. Cette église appartenant aux Communes de Corsier et Corseaux, entourée de quelques bâtisses vénérables - maison de commune -, donne à la place du village son caractère bien particulier. A la fin du siècle dernier, pour des raisons surtout économiques, toute la partie inférieure de la commune touchant au lac fut cédée à la ville de Vevey. Ce quartier, à l'époque en grande partie planté de vignes, est devenu depuis lors le siège de nombreux commerces et industries de la région. Initialement, la commune avait une vocation viticole dans sa partie inférieure et agricole aux Monts-de-Corsier. Comme en de nombreux autres lieux, la situation a évolué, d'une part, par la mécanisation de l'agriculture entraînant une diminution du nombre d'exploitations, d'autre part, avec la régression de l'aire viticole due aux nouvelles constructions. Les nouveaux habitants ont trouvé emploi à l'extérieur mais aussi dans la commune où l'industrie et l'artisanat se développent régulièrement. Une maison de vins connue est établie sur la commune et exploite le réputé vignoble de la Cure d'Attalens.



La population

Le nombre d'habitants de la commune de Corsier-sur-Vevey était, au 31 décembre 2016, de 3'403 personnes. Lè Medze-breci (Mangeurs de bricelets) est l'ethnonyme donné aux habitants de Corsier-sur-Vevey.

 

Le drapeau / L'adage

Les armoiries de Corsier-sur-Vevey en science héraldique : "D'argent au coeur de gueules soutenu d'une foi de carnation, parée d'azur, au chef d'azur chargé de trois étoiles d'argent". 

L'adage de la commune est : C'est par la concorde que les petites choses grandissent


Les communes du district "Riviera-Pays d'Enhaut"

Blonay 
Chardonne 
Corseaux
CORSIER-SUR-VEVEY 
Jongny 
La Tour-de-Peilz
Montreux
Saint-Légier-La Chiésaz
Vevey
Veytaux
Rossinière
Château d'Oex
Rougemont